Stratégies de lancement

Quand les entretiens individuels sont l'affaire de toute l'équipe

Danielle Alexandre

Repérer et analyser les besoins des élèves supposent que les professeurs se donnent les moyens d'écouter l'élève. L'exemple qui suit montre comment ce travail d'écoute peut être pris en charge par l'ensemble d'une équipe.

I - Un ordre de passage réfléchi

Dans cette classe de 2de, c'est l'ensemble de l'équipe qui assure, dès les premières semaines de l'année scolaire, des entretiens individuels. Tous les élèves en bénéficient ; ces entretiens sont ainsi dédramatisés. L'ordre de passage est réfléchi et s'appuie sur les points suivants.

Une attention particulière aux redoublants
Les premiers entretiens, dès la première ou deuxième semaine, sont consacrés aux redoublants. Les questions visent alors à aider l'élève à analyser son échec de l'an passé et surtout à rendre positive l'année qui commence.

Les cahiers d'évaluation : un faisceau d'indices intéressants
Le croisement des résultats des cahiers d'évaluation dans les 4 disciplines évaluées, complétés par les diverses évaluations initiales faites dans les différentes disciplines permettent un premier repérage d'élèves en danger d'échec.

"Les petits papiers" : un précieux adjuvant
Dès les premières heures de cours de l'année, un professeur de l'équipe recueille, par écrit, les premières impressions des élèves . La question posée est la suivante : Comment envisagez vous votre année au lycée ? Cette question très ouverte s'avère extrêmement fructueuse. Dans ma classe, cette année, 75 % des élèves prononçaient le mot "peur" pour évoquer l'année qui s'ouvrait. Cette récurrence orientait d'emblée le projet d'équipe vers des stratégies de mise en confiance. Individuellement, ces écrits, croisés avec les évaluations permettaient de définir des priorités :les élèves les plus inquiets nécessitant une attention prioritaire. L'étude du cas de Séverine développée plus loin illustre comment le croisement des différentes données évoquées ci dessus a permis de prévenir un échec qui risquait d'être massif et douloureux.
Le recours à des "petits papiers", c'est-à-dire à des écrits dédramatisés (l'élève prend le papier et l'outil qu'il a sous la main, il écrit spontanément, sans mise en forme scolaire ou contraignante ) permet de faire le point régulièrement . L'écrit reste le moyen confidentiel privilégié pour recueillir rapidement la façon dont les élèves perçoivent leur scolarité . Les exemples annexés montrent la façon dont les élèves investissent l'espace d'expression libre qui leur est offert et comment s'ouvrent des pistes d'aide différenciée.

II - Déroulement des entretiens

Chaque entretien dure 15 à 20 mn.
Il est mené par 3 membres de l'équipe éducative (en général 2 professeurs et le CPE qui suit la classe. ). Les professeurs se relaient selon leur disponibilité mais aussi en fonction de leurs compétences personnelles lorsqu'un cas particulier l'exige.

Les adultes écoutent l'élève. Leurs questions sont très ouvertes. Dans quel état d'esprit l'élève aborde t-il son année? A t-il un projet particulier ? lequel ? Quel sens donne t-il à sa présence au lycée ? Quelles sont ses représentations du travail à faire ? Comment organise t-il son temps hors du lycée et le temps de travail à la maison…, l'élève dit ce qu'il a envie de dire. Le dialogue s'adapte à ce qui est entendu.
Le temps de dialogue est équilibré : la parole des adultes n'est ni envahissante, ni injonctive ou moralisatrice. Le but est de mieux connaître l'élève.

Des garde fous utiles.
Ces entretiens libèrent souvent des confidences . Être plusieurs à écouter permet une régulation sans dérapage et une confrontation des regards , toute interprétation imprudente (à plusieurs on voit mieux que tout seul… ).
Ces entretiens permettent aussi de repérer ce qui ne relève pas des compétences des professeurs (problèmes sociaux, financiers, psy…) et d'orienter sans perte de temps vers des interlocuteurs spécialisés .

III - Bilan

Pour les professeurs, ces entretiens permettent d'engranger dès le début de l'année toutes sortes d'informations utiles pour l'individualisation du travail. Les élèves les apprécient beaucoup et, très vite plusieurs d'entre eux demandent " à passer en entretien ".